Périodiques savants des Lumières – la base de données des « éphémérides » du XVIIIe siècle de l’Academie des sciences de Göttingen

gelehrte Journale3En septembre dernier l’Académie des sciences de Göttingen a mis en ligne la base de données Gelehrte Journale und Zeitungen der Aufklärung (GJZ18) conçue dans le cadre d’un projet mené en collaboration avec la Bibliothèque d’Etat et d’Université de Basse-Saxe (Göttingen), la Bibliothèque universitaire de Leipzig et la Bibliothèque d’Etat de Bavière (Munich). Le projet, qui a commencé en 2011 et se prolongera jusqu’en 2025, prévoit le dépouillement de 128 périodiques savants en langue allemande publiés au cours du XVIIIe siècle. Les résultats de ce dépouillement alimentent une base de données permettant une recherche d’articles grâce à une indexation enrichie, qui vise  à reconstituer les réseaux, les thèmes et les débats du siècle des Lumières en Allemagne.

Outre les 128 titres exploités dans le cadre du projet, la base de données intègre aussi des index élaborés dans le cadre des précédents projets sur les périodiques des Lumières (IDRZ18 pour la période 1700-1784 et IDZ18 pour la période 1750-1815). Ces deux index et les résultats de dépouillement en cours permettent de couvrir l’ensemble du XVIIIe siècle. La base GJZ18, qui prend en compte un corpus beaucoup plus vaste que la bibliothèque numérique Zeitschriften der Aufklärung, basée sur l’index IDZ18, permettra de suivre avec précision la circulation des savoirs au siècle des Lumières. Elle donne déjà un très large aperçu des débats dans les périodiques savants, dont l’âge d’or commence en Allemagne vers 1682, un peu plus tard qu’en Angleterre, en France et en Italie, mais qui ont connu dans les pays germanophones une effervescence sans précédent (les auteurs du projet parlent de quelque 1.000 titres).

Les résultats de recherche dans la base de données (pour le moment accessible uniquement en allemand) sont les références précises des articles intégrant la pagination et des commentaires sur le contenu ainsi que des informations sur les ouvrages recensés, souvent avec un lien vers la notice de l´ouvrage dans le catalogue collectif GBV. Le projet prévoit néanmoins aussi la numérisation d’articles, souvent difficiles à trouver étant donné la rareté et la dispersion de certains des périodiques. Les textes, numérisés en mode image à partir des originaux détenus par les trois bibliothèques, sont parfois déjà accessibles à travers un lien.


Kaja Antonowicz

Kaja Antonowicz ist Dokumentalistin. Sie arbeitet in der Bibliothek des Deutschen Historischen Instituts in Paris.

More Posts

Ein Gedanke zu „Périodiques savants des Lumières – la base de données des « éphémérides » du XVIIIe siècle de l’Academie des sciences de Göttingen

  1. Pingback: Travailler sur les journaux savants allemands à Göttingen. Expérience de séjour et Utilisation de la base de données GJZ18 | Germano-Fil

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.