Travailler avec des bibliographies – introduction

 Comment trouver les bibliographies de référence pour son champ de recherche?

Nous conseillons vivement de consulter la collection « UB-Tutor » de la bibliothèque universitaire de Fribourg-en-Brisgau. Cette collection fournit pour chaque discipline un guide très complet de la méthodologie de la recherche documentaire avec notamment les bibliographies de références et les bibliographies spécialisées.

Les Virtuelle Fachbibliotheken décrites dans un billet précédent peuvent aussi renseigner sur la question.

Pour trouver des bibliographies plus spécifiques et spécialisées, l’outil incontournable est le Datenbank-Infosystem (DBIS) :

 

Cet outil permet

  • de trouver tout d’abord des bases de données spécialisées pour les différentes disciplines et thématiques de recherche (gratuites ou payantes, en accès via internet, CD-Rom etc.)
  • de vérifier ensuite quelle bibliothèque est abonnée à la ressource payante que vous souhaitez consulter

 

Comment accéder aux bibliographies en ligne qui sont payantes ?

Pour accéder aux ressources payantes, il faut se rendre dans les bibliothèques qui ont souscrit un abonnement. Pour les bibliothèques allemandes, DBIS indique quelle bibliothèque est abonnée à quelle base de données.

Pour apprendre à se servir de DBIS, vous pouvez regarder un court tutoriel réalisé par la Bayerische Staatsbibliothek München

 

 Comment s’assurer de l’exhaustivité de ses recherches bibliographiques ?

L’exhaustivité étant une des attentes vis-à-vis d’un travail de thèse,  on doit avoir une vue d’ensemble de l’étendue de ses outils de recherches bibliographiques. Les informations sont parfois un peu cachées sur les sites des outils : soit dans la présentation de la bibliographie, soit dans l’aide à la recherche et à la navigation.

On devrait pouvoir déterminer pour chaque bibliographie :

  • l’étendue thématique
  • l’étendue géographique
  • l’étendue temporelle
  • les types de documents dépouillés

 

En prenant en compte ces quatre critères, on peut établir une grille de comparaison pour les différentes bibliographies disponibles dans sa discipline.

 

Pour les études germaniques (la « Germanistik »), les quatre bibliographies suivantes font référence:

  • Eppelsheimer, Hanns W. ; Köttelwesch, Clemens ; Koßmann, Bernhard, Bibliographie der deutschen Sprach- und Literaturwissenschaft. BDSL-Online (Frankfurt am Main : V. Klostermann,  1957-)
  • Germanistik  : Internationales Referatenorgan mit bibliographischen Hinweisen (Berlin : de Gruyter, 1960-)
  • SilverPlatter, Information, Inc, et Modern language association of America, MLA international bibliography  (Norwood, MA: SilverPlatter Information, 1926-)
  • Suchan, Elke ; Meyer, Georg, Bibliographie linguistischer Literatur (BLL)= Bibliography of linguistic literature (BLL) (Frankfurt am Main : V. Klostermann,  1976-)

Voici quelques exemples de questions pour une analyse comparative de ces bibliographies :

Quelles sont les thématiques couvertes par la bibliographie ?

Outre la Bibliographie Linguistischer Literatur, si vous travaillez sur un sujet de linguistique, la Germanistik est un complément indispensable à la Bibliographie der deutschen Sprach- und Literaturwissenschaft, qui elle est nettement spécialisée dans la littérature à partir de la Aufklärung.

Quelle est l’étendue géographique thématique de la littérature recensée ?

Si vous travaillez sur la littérature autrichienne du 20e siècle, il est important de savoir que la BDSL tient compte de la littérature autrichienne de cette époque.
(à utiliser donc en complément avec la Österreichische Bibliographie http://bibliographie.onb.ac.at/biblio/index.htm)

Quelle est l’étendue géographique de la littérature secondaire recensée ?

Reste à déterminer si l’on veut tenir compte de la littérature secondaire allemande, germanophone ou de la production scientifique à l’échelle mondiale ce qui conduit vers une utilisation plus approfondie de la Germanistik et de la MLA Bibliography.

Quelle est l’étendue temporelle de la littérature primaire de votre sujet ?

Pour un sujet de littérature médiévale, la Germanistik  devrait être plus utile que la Bibliographie der deutschen Sprach- und Literaturwissenschaft.

Quelle est l’étendue temporelle au niveau de la littérature secondaire recensée ?

Si vous voulez tenir compte de la production scientifique à partir de 1945, parce que votre approche est basée sur la réception d’une oeuvre, vous devez consulter les volumes papier en plus de la version en ligne de la BDSL, car cette dernière ne commence qu’en 1985.

Quels types de documents sont dépouillés ?

Chaque bibliographie spécifie dans la description générale les types de publications sur lesquels est basé cet outil de recherche. Lire ces informations est un bon réflexe à prendre pour une première approche.  Pour la Germanistik, on peut par exemple afficher la liste intégrale des périodiques dépouillés. Pour les études germaniques, les bibliographies recensent toutes des monographies, des articles de revues et d’ouvrages collectifs, mais pas forcément des thèses, des recensions ou la littérature grise.

 

Esquisse d’un tableau récapitulatif de comparaison pour les bibliographies en études germaniques

etudes_germaniques_bibliographies_tableau

 


Annette Schläfer

Annette Schläfer est documentaliste et webmaster au CIERA.

More Posts

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.