Bibliothèques en Allemagne : spécificités, collections et structure du système

Les bibliothèques forment souvent un monde à part. Leur fonctionnement, leurs réseaux et leurs catalogues sont parfois difficiles à comprendre, voire incompréhensibles. Ceci est d 'autant plus vrai dans un pays marqué par le fédéralisme, comme c 'est le cas pour l 'Allemagne. Le système bibliothécaire allemande s‘est développée au niveau régional. Il est caractérisée par une structure décentralisée et par la fondation tardive d 'une bibliothèque nationale((1)).

En général, on peut distinguer 5 types de bibliothèques scientifiques en Allemagne :

  1. Bibliothèque nationale allemande
    Deutsche Nationalbibliothek
  2. Bibliothèques d'acquisition spécifique
    Sondersammelgebietsbibliotheken
  3. Bibliothèques des Länder; Bibliothèques régionales
    Landes- und Regionalbibliotheken
  4. Bibliothèques universitaires
    Hochschulbibliotheken
  5. Bibliothèques spécialisées
    Spezialbibliotheken

Die Deutsche Nationalbibliothek

Alors que la création de la Bibliothèque nationale de France (BNF) remonte au règne de Louis XI, au XVe siècle, la naissance d 'une telle bibliothèque se fit attendre en Allemagne. C 'est en 1912 seulement que fut fondée à Leipzig la Deutsche Nationalbibliothek sous le nom de Deutsche Bücherei. Elle avait pour principale mission – et ceci n 'a pas changé – de collecter toutes les publications allemandes postérieures au 1er janvier 1913 et d 'en établir la bibliographie nationale allemande. Suite à la division de l 'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, la Deutsche Bibliothek fut fondée en 1947 à Francfort/M. en tant que bibliothèque nationale d 'Allemagne de l 'Ouest, tandis que la Deutsche Bücherei à Leipzig, située à l 'est du pays, continuait son travail de bibliothèque nationale pour la RDA. Les deux bibliothèques fusionnèrent après la chute du Mur en 1990 pour devenir la Deutsche Bibliothek, rebaptisée Deutsche Nationalbibliothek (DNB) en 2006.

Collection des imprimés allemands

Puisque les fonds de la DNB ne contiennent que des livres parus après 1913, les livres plus anciens sont dispersés en Allemagne sur plusieurs autres bibliothèques. Sur la base des fonds préexistants, cinq grandes bibliothèques se partagent, depuis, la mission de compléter systématiquement les collections de livres parus dans l 'espace germanophone, depuis l 'invention de l 'imprimerie jusqu 'à 1912. La répartition du travail se fait selon la chronologie suivante :

1460–1600 : Bayerische Staatsbibliothek München ;
1601–1700 : Herzog-August-Bibliothek Wolfenbüttel ;
1701–1800 : Niedersächsische Staats- und Universitätsbibliothek Göttingen ;
1801–1870 : Johann-Christian-Senckenberg-Universitätsbibliothek ;
1871–1912 : Staatsbibliothek zu Berlin – Preußischer Kulturbesitz.

Ces bibliothèques achètent, pour la période dont elles sont responsables, tous les documents imprimés dans l 'espace germanophone et tous les documents en langue allemande, quel que soit leur lieu de publication. Ainsi, si vous travaillez sur les encyclopédies du XVIIIe siècle et que vous souhaitez consulter les originaux, il vous faudra aller les chercher dans la bibliothèque universitaire et d 'État de Göttingen.

Les imprimés allemands sont virtuellement réunis dans des catalogues collectifs spécialement consacrés. Le Gesamtkatalog der Wiegendrucke (GW) répertorie tous les incunables du XVe siècle. Dans le VD 16 (Verzeichnis Deutscher Drucke 16. Jahrhundert) sont réunis les imprimés du XVIe siècle. De même, le VD 17 répertorie les imprimés allemands du XVIIe siècle conservés en Allemagne. Le VD 18 est actuellement en préparation et devrait être en ligne en 2011. Dans le cadre de ce projet, 20 000 imprimés seront numérisés. En attendant, les imprimés allemands des XVIIIe et XIXe siècles sont à chercher dans les bibliothèques respectives qui sont en charge de la collection, en l 'occurrence la bibliothèque universitaire et d 'État de Göttingen, la bibliothèque universitaire de Francfort/M. et la bibliothèque d 'État de Prusse à Berlin.

Programme des domaines spécifiques d 'acquisition

Afin d 'assurer l 'accessibilité en Allemagne à au moins un exemplaire de chaque publication scientifique étrangère, la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) a mis en place en 1949 le plan des domaines spécifiques d 'acquisition. Ce plan définit quelle bibliothèque devra acheter les publications étrangères, en fonction du domaine scientifique. Actuellement, 53 bibliothèques contribuent au total à ce système coopératif de 121 domaines d 'acquisition répartis par discipline ou par région. Voici la liste complète des bibliothèques et des domaines spécifiques Webis. L 'équivalent français de ce dispositif serait les bibliothèques CADIST.

Pour le chercheur en histoire, la bibliothèque la plus importante est la bibliothèque d 'État de Bavière, à Munich (BSB). Elle s 'occupe notamment des domaines suivants : histoire générale, histoire de l 'Allemagne, de l 'Autriche et de la Suisse, et histoire de France et d 'Italie. La BSB a ainsi développé de manière systématique des fonds spécialisés qui incluent également des publications numériques. Par conséquent, même si vous ne travaillez pas à Munich, il est conseillé de faire des recherches bibliographiques dans le catalogue en ligne de la BSB.

Les centres d 'acquisition spécifique ont élargi leur offre en mettant en place des bibliothèques virtuelles spécialisées, les virtuelle Fachbibliotheken (ViFa). Pour l 'histoire, les sites Clio-online et historicum.net se partagent le travail de ViFa Geschichte. Il y également Germanistik im Netz, arthistoricum.net pour l’histoire de l’art et vifapol pour les sciences politiques.

Bibliothèques universitaires

En Allemagne, on compte environ 80 bibliothèques rattachées à une université ou à un établissement d 'enseignement supérieur. Les bibliothèques universitaires ont une vocation universelle. Relativement homogènes en ce qui concerne leurs missions et leur organisation, elles se distinguent considérablement les unes des autres par la taille de leurs fonds, en raison de leur âge et de leur histoire. Parmi les plus anciennes, on peut compter les bibliothèques universitaires de Heidelberg, Tübingen et Iéna (entre 1,5 et 2,5 millions de volumes). Les bibliothèques universitaires de Göttingen et Francfort/M. possèdent chacune un fonds considérable de plus de 4 millions de volumes, la bibliothèque universitaire de Leipzig possède 5 millions de volumes et la bibliothèque de l 'Université Humboldt Berlin compte même 6,5 millions de volumes. Les bibliothèques universitaires de Hildesheim, Coblence et Lübeck sont quant à elles plus petites et recensent moins d 'un million de titres.

Dans beaucoup d 'universités, il existe à côté de la bibliothèque centrale des bibliothèques autonomes, dites « bibliothèques de séminaires » (Seminarbibliotheken). Ces bibliothèques d 'instituts et de facultés se concentrent en général sur l 'acquisition d 'ouvrages spécifiques dans leur domaine. Elles proposent la consultation de leurs fonds en libre accès et sur place uniquement. Ce système à deux niveaux existe dans les universités plus anciennes, comme Rostock ou Hambourg. Dans les nouvelles universités fondées depuis la fin des années 1960, le système à un niveau (eingleisiges System) – avec une bibliothèque centrale uniquement – s 'est imposé. Dans les deux cas, les livres s 'empruntent en général uniquement dans la bibliothèque centrale.

Si vous travaillez sur place dans une bibliothèque universitaire, n 'hésitez pas à solliciter l 'aide des bibliothécaires. Au début de chaque semestre, ces derniers proposent aux nouveaux utilisateurs des séances d 'initiation. Il est fortement conseillé d 'y participer, car une telle formation permet de gagner du temps par la suite. Renseignez-vous notamment à partir de quelle année de parution les livres sont répertoriés dans le catalogue en ligne car, pour les publications antérieures à cette date-là, il faut consulter les catalogues sur fiches (Zettelkatalog), voire les catalogues sur fiches numérisées en mode image (Imagekatalog).

Bibliothèques régionales

De par sa structure fédérale, l 'Allemagne possède des bibliothèques régionales relativement importantes. Elles forment un groupe assez hétérogène en ce qui concerne leur origine, leur taille, la constitution de leur fonds et leur dénomination. Elles recensent la bibliographie sur la littérature régionale – les Regional- ou Landesbibliografien qui sont accessibles sur Internet – et regroupées sur le site Virtuelle Deutsche Landesbibliographie. Contrairement à la bibliographie nationale de la DNB, elles répertorient également des titres dépendants, tels que des articles parus dans des journaux et des quotidiens.

En raison de l 'évolution des frontières intérieures historiques de l 'Allemagne, certains länder ont plusieurs Landesbibliotheken et d 'autres n 'en ont aucune. Dans ce cas, les bibliothèques universitaires prennent en charge cette tâche en plus de leurs propres missions, ce qui se reflète dans leur appellation : il y a les Staats- und Universitätsbibliotheken (Brême, Hambourg, Dresde), les Landes- und Universitätsbibliotheken (Bonn, Düsseldorf, Halle, Iéna, Münster et Sarrebruck) ou encore les Landes- und Hochschulbibliotheken (Darmstadt, Fulda).

Bibliothèques spécialisées

Les bibliothèques spécialisées forment le groupe le plus hétérogène au sein des bibliothèques scientifiques. En Allemagne, on compte environ 2 700 établissements rattachés à des institutions scientifiques publiques, privées ou religieuses. Leur principale mission est de couvrir le besoin d 'information de leur institution, tout en étant souvent ouverts au public scientifique sur demande. Les bibliothèques des parlements et des administrations en font partie, mais aussi la bibliothèque de l 'Institut für Zeitgeschichte à Munich, la bibliothèque des Monumenta Germaniae Historica à Munich également, la bibliothèque de l 'Institut historique allemand à Paris (IHA), la bibliothèque du Deutsch-französisches Institut Ludwigsburg ou la vaste bibliothèque du Deutsches Literaturarchiv Marbach.

On trouve également des bibliothèques de recherche avec un profil spécifique (Forschungsbibliotheken). Généralement, ce sont d 'anciennes bibliothèques de Cour possédant un fonds historique précieux, comme la Herzog-August-Bibliothek à Wolfenbüttel et la Herzogin-Anna-Amalia-Bibliothek à Weimar.

Notons enfin quelques bibliothèques dotées d 'une collection spéciale qui peuvent intéresser les historiens. La bibliothèque de l 'Université Humboldt Berlin (UB Humboldt) a disposé, de 1885 à 1999, du dépôt légal de toutes les publications universitaires allemandes((2)). Elle en possède la collection la plus complète, avec plus de 1,2 millions d 'exemplaires publiés à partir du XVIe siècle. Si vous êtes à la recherche d 'une thèse ou d 'une habilitation soutenue en Allemagne, il est conseillé de rechercher dans les catalogues de la UB Humboldt. En revanche, comme mentionné plus haut, consultez le catalogue de la DNB pour les thèses en ligne soutenues depuis 1998.

La Württembergische Landesbibliothek Stuttgart((3)) possède un fonds considérable de matériaux non conventionnels qui concernent l 'histoire contemporaine de l 'Allemagne. Ce fonds est basé sur des sources de première main, « la littérature grise », tels que les tracts, affiches, journaux, etc. de la culture alternative et des mouvements sociaux en Allemagne (de l 'Ouest) depuis 1965.

Les réseaux régionaux

Actuellement, il existe en Allemagne six réseaux régionaux (Regionalverbünde ou Bibliotheksverbünde). Ils furent créés dans les années 1970 avec pour but principal de coopérer dans le domaine du catalogage. La grande majorité des bibliothèques scientifiques est rattachée à un réseau : même si les réseaux régionaux dépassent aujourd 'hui les simples frontières d 'un land (à part celui de la Bavière), une plus forte concentration serait encore souhaitable. La liste des réseaux avec leurs abréviations contient actuellement les :

BVB : Bibliotheksverbund Bayern ;
GBV : Gemeinsamer Bibliotheksverbund ;
HBZ : Nordrhein-Westfälischer Bibliotheksverbund ;
HEBIS : Hessisches Bibliotheks-Informationssystem ;
KOBV : Kooperativer Bibliotheksverbund Berlin-Brandenbourg ;
SWB : Südwestdeutscher Bibliotheksverbund.

Les catalogues des réseaux régionaux sont consultables via une interface commune : le Catalogue virtuel de Karlsruhe (Karlsruher Virtueller Katalog, KVK). Il relie les différentes bases de données et permet d 'interroger de nombreux catalogues de bibliothèques allemandes et internationales en ligne. Sur l 'interface du KVK, vous voyez dans la colonne de gauche les catalogues allemands que vous pouvez interroger dans une seule et même recherche. Outre les catalogues collectifs des réseaux régionaux mentionnés ci-dessus, vous pouvez choisir le catalogue de la Deutsche Nationalbibliothek (DNB), les catalogues de la Collection des imprimés allemands VD 16 et VD 17 ainsi que la ZDB, la Zeitschriftendatenbank.

Base de données de périodiques : ZDB

La Zeitschriftendatenbank (ZDB) est la base de données de périodiques établie par un réseau coopératif d 'une manière centralisée. En tant que répertoire officiel pour les titres de périodiques, elle sert notamment à localiser une revue et à compléter un titre. La ZDB contient plus de 1,5 millions de titres de revues dans toutes les langues. Elle est la base de données la plus riche au monde pour les revues et journaux. On y trouve également les titres des revues en ligne. En revanche, les articles ne font pas partie de cette base de données. La recherche d 'articles ou de comptes-rendus s 'effectue dans les bases de données bibliographiques comme les Jahresberichte Deutsche Geschichte, Online-Contents Sondersammelgebiete, etc.

 

À lire également

Gernot Gabel, De la Deutsche Bücherei à la Deutsche Nationalbibliothek, in : Bulletin des bibliothèques de France 1 (2007), p. 106–109, en ligne : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-39609> (dernière consultation : 08/11/2011).

Mareike König, La bibliothèque nationale allemande, in : Germano-Fil, 04.11.2011.

Mareike König, Les bibliothèques en Allemagne. Structures et stratégies de recherche, in : Faire de l'histoire en Allemagne : un guide pour les jeunes chercheurs français, s.l.d.d. Falk Bretschneider et Mareike König, Scholar Guide 1 (2011)< http://www.perspectivia.net/content/publikationen/scholar-guide/histoire-en-allemagne/koenig_bibliotheques> (dernière consultation : 08/11/2011).

______________________________

  1. Ce billet reprend pour une grande partie le texte de l'article :  Mareike König, Les bibliothèques en Allemagne. Structures et stratégies de recherche, in: Faire de l'histoire en Allemagne : un guide pour les jeunes chercheurs français, s.l.d.d. Falk Bretschneider et Mareike König, Scholar Guide 1 (2011). http://www.perspectivia.net/content/publikationen/scholar-guide/histoire-en-allemagne/koenig_bibliotheques []
  2. Bibliothek der Humboldt-Universität zu Berlin, http://info.ub.hu-berlin.de/bibliothek/sammlungen/hochschulschriften/ []
  3. Württembergische Landesbibliothek Stuttgart (WLB Stuttgart) http://www.wlb-stuttgart.de/index.php?id=254 []

Mareike König

Mareike König ist Historikerin und arbeitet u.a. über deutsch-französische Beziehungen im 19. Jahrhundert. Sie leitet die Abteilung 19. Jahrhundert und die Bibliothek des Deutschen Historischen Instituts Paris sowie die Redaktion des deutschsprachigen Blogportals für die Geisteswissenschaften de.hypotheses.org.

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

4 réflexions au sujet de « Bibliothèques en Allemagne : spécificités, collections et structure du système »

  1. Bonjour,

    J'aimerais savoir s'il y a en France et Allemagne des sites gratuite, comme http://www.vozme.com, ou on peut convertir des documents en Francais et Alemand du format text au format audio (mp3) et les telecharger.

    Merci.

    Vive la France!
    Es lebe die Deutschland!

    • Bonjour,
      merci pour votre commentaire qui me fait decouvrir vozme.com. Je ne connais pas des sites semblable pour l'Allemand ou le Francais. Ce serait intéressant !
      Bonne journée
      Mareike

  2. Ping : Fourniture de documents à distance | Germano-Fil

  3. Ping : Bibliothèques en Allemagne : spécificités, collections et structure du système | Germano-Fil | livres allemands - littérature allemande - livres sur l'Allemagne | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">