La Bibliothèque nationale allemande

Alors que la création de la Bibliothèque nationale de France (BNF) remonte au règne de Louis XI, au XVe siècle, la naissance d ‚une telle bibliothèque se fit attendre en Allemagne. C ‚est en 1912 seulement que fut fondée à Leipzig la Deutsche Nationalbibliothek sous le nom de Deutsche Bücherei. Elle avait pour principale mission – et ceci n ‚a pas changé – de collecter toutes les publications allemandes postérieures au 1er janvier 1913 et d ‚en établir la bibliographie nationale allemande.

Suite à la division de l ‚Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, la Deutsche Bibliothek fut fondée en 1947 à Francfort/M. en tant que bibliothèque nationale d ‚Allemagne de l ‚Ouest, tandis que la Deutsche Bücherei à Leipzig, située à l ‚est du pays, continuait son travail de bibliothèque nationale pour la RDA. Les deux bibliothèques fusionnèrent après la chute du Mur en 1990 pour devenir la Deutsche Bibliothek, rebaptisée Deutsche Nationalbibliothek (DNB) en 2006.

La DNB collecte et répertorie les ouvrages dans tous les domaines du savoir. Suivant le dépôt légal imposé aux éditeurs, elle reçoit deux exemplaires (un pour Leipzig, un pour Francfort/M.) de chaque nouvelle publication en Allemagne, quel que soit son support technique ou sa forme (livres, microformes, documents sonores, audiovisuels…). De plus, elle achète (pour Leipzig) un exemplaire de chaque publication sur l ‚Allemagne et de chaque publication en langue allemande parue à l ‚étranger.

Les publications en ligne, notamment les thèses numériques, sont collectées également sous la forme d ‚un dépôt légal depuis 2006. Les thèses et habilitations allemandes et suisses publiées en ligne peuvent être recherchées dans le catalogue Dissonline – portail mettant également à la disposition des lecteurs des informations sur le processus de publication en ligne.

De plus, on trouve plusieurs collections spécifiques à la DNB, dont la collection sur la littérature de l ‚exil (Sammlung Exil-Literatur), contenant des documents sur l ‚exil germanophone pendant la période 1933–1945 et la Anne-Frank-Shoah-Bibliothek, une bibliothèque de recherche et de documentation sur la Shoah. Le catalogue de la collection est compris dans celui de l ‚AGGB (Arbeitsgemeinschaft Gedenkstättenbibliotheken).

La DNB publie la bibliographie nationale allemande (Deutsche Nationalbibliografie), divisée en plusieurs séries. Les avertissements concernant les nouvelles parutions étant un service payant, il est possible de faire gratuitement des recherches dans la Nationalbibliografie via le catalogue de la DNB. Depuis 2010, la bibliographie est également publiée sous forme de revue en ligne, au format PDF.

Les salles de lecture de Leipzig et Francfort/M. sont ouvertes aux chercheurs. Les livres sont à consulter sur place uniquement. Le Deutsches Musikarchiv, fondé en 1970, se trouve à Berlin et fait également partie de la DNB.

 

Littérature

Gernot Gabel, De la Deutsche Bücherei à la Deutsche Nationalbibliothek, in : Bulletin des bibliothèques de France 1 (2007), p. 106–109, en ligne : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-39609> (dernière consultation : 08/11/2011).

Mareike König, Les bibliothèques en Allemagne. Structures et stratégies de recherche, in: Faire de l’histoire en Allemagne: un guide pour les jeunes chercheurs français, s.l.d.d. Falk Bretschneider et Mareike König, Scholar Guide 1 (2011). <http://www.perspectivia.net/content/publikationen/scholar-guide/histoire-en-allemagne/koenig_bibliotheques> (dernière consultation : 08/11/2011).

Mareike König, Bibliothèques en Allemagne : spécificités, collections et structure du système, in : Germano-Fil, 08.11.2011.


Mareike König

Mareike König ist Historikerin und arbeitet u.a. über deutsch-französische Beziehungen im 19. Jahrhundert. Sie leitet die Abteilung 19. Jahrhundert, die Abteilung Digital Humanities und die Bibliothek des Deutschen Historischen Instituts Paris. Sie ist außerdem Leiterin der Redaktion des deutschsprachigen Blogportals für die Geisteswissenschaften de.hypotheses.org.

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

4 Gedanken zu „La Bibliothèque nationale allemande

  1. Bonjourn madame, monsieur, j’ai l’honneur de vous écrire car je travaille au dépôt légal depuis 15 ans et que depuis 2016, je fais de l’Histoire du dépôt légal (français). Or, nos deux pays ont une longue tradition, histoire, etc, communes.
    C’est pourquoi, je me permets de vous écrire pour glanner le maximum d’informations sur le DL allemand (comment fonctionne-t-il, etc.) et les échanges que vous avez avec la BnF (au niveau du dépôt légal).
    Bien à vous, HG Muller

    • Bonjour,
      voici quelques éléments susceptibles de vous intéressés sur le dépot légal en Allemagne (Pflichtexemplar).

      Les documents soumis au dépôt légal en Allemagne doivent être déposés à la fois au niveau fédéral (dans l´un des deux sites de la Bibliothèque nationale allemande) et au niveau régional, à savoir dans la « Landesbibliothek » correspondant à la région de leur publication (voir par ex. la liste sur la page « Pflichtexemplar » de Wikipedia https://de.wikipedia.org/wiki/Pflichtexemplar ). Pour plus de détails sur cette question, voir le livre Bibliotheken mit Pflichtexemplar in Deutschland, zusammengestellt von Wolfgang Dittrich, hrsg. von der Kommission des DBI für Benutzung und Information und der Konferenz der Zentralkataloge. Berlin, Deutsches Bibliotheksinstitut, 1995 (ISBN 3-87068-478-X).

      Pour les questions techniques liées au dépôt, on peut consulter les pages d´information sur le site de la Bibliothèque nationale allemande: http://www.dnb.de/DE/Erwerbung/Pflichtablieferung/pflichtablieferung_node.html et http://www.dnb.de/DE/Header/Hilfe/erwerbungFaq.html. Sur les aspects juridiques du dépôt légal, on trouvera aussi des informations dans Hildebert Kirchner: Bibliotheks- und Dokumentationsrecht, Wiesbaden, Reichert, 1981. Il y également un chapitre sur le dépôt légal du point de vue juridique dans le Praxishandbuch Bibliotheksmanagement – voir „Das Pflichtexemplarrecht“ de Erik W. Steinhauer in : Praxishandbuch Bibliothekmanagement, vol. 2, Berlin, München u. a., De Gruyter, Saur, 2015, pp. 947-957.

      En ce qui concerne l´histoire du dépôt légal en Allemagne (très courte par rapport à la française si on parle du dépôt au niveau fédéral), on peut lire l´article publié dans le BBF, n° 1 de 2007: http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2007-01-0106-002 . Sur la situation avant le 20e siècle (c´est-à-dire le dépôt légal dans certains Etats allemands, notamment la Bavière qui l´a institué dès 1663), on trouvera quelques informations dans le livre de Johannes Franke (1889), qui est accessible (en allemand) en ligne: http://archive.org/stream/dieabgabederpfl01frangoog#page/n7/mode/2up. Sur les vifs débats au sujet du dépôt légal au début du 20e siècle il y a aussi : Das Ende der ersten Kämpfe gegen das Pflichtexemplar im alten Deutschen Reiche : aus den im Deutschen Buchhandels-Archiv des Börsenvereins der Deutschen Buchhändler zu Leipzig bewahrten Aktenabschriften] / zsgest. von Johann Goldfriedrich. Un livre plus moderne sur l´histoire du dépôt légal en Allemagne, c´est 160 [Hundertsechzig] Jahre Pflichtexemplare für Bonn und Münster : Geschichte d. Ablieferungspflicht von Druckwerken an Bibliotheken mit Vorschlägen für e. Neuregelung / von Wolfhard Raub, Köln 1984. Mais ce livre date de 1984, donc d´avant la réunification, il n´est donc pas tout à fait actuel. Ill faut compléter les informations avec l´article du BBF.

  2. Pingback: Trouver des thèses en Allemagne | Germano-Fil

  3. Pingback: Bibliothèque numérique allemande en ligne | Germano-Fil

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.