Suggestion du jeudi: Les manuels scolaires de la bibliothèque numérique de l’Institut Georg Eckert

L’Institut Georg Eckert (Georg-Eckert-Institut – Leibniz-Institut für internationale Schulbuchforschung, GEI) est un centre de recherche interdisciplinaire spécialisé dans l’étude des manuels scolaires et d’autres médias éducatifs. Créé en 1975, il possède aujourd’hui un fonds important de 180.000 manuels scolaires en provenance de 175 pays. Pour les éditeurs allemands, la collection est presque exhaustive. Elle fait l’objet d’une campagne de numérisation lancée dès 2009 qui a pour but de rassembler dans une seule bibliothèque numérique (GEI-Digital – Die digitale Schulbuch-Bibliothek) l’ensemble des manuels scolaires allemands encore existant, du 17e siècle jusqu’à 1945.

Plus de 7.000 livres ont déjà été numérisés, pour une période allant jusqu’à 1918. À part quelques ouvrages étrangers – dont six manuels français – ce fonds numérique comprend essentiellement des manuels scolaires allemands. Il est divisé en plusieurs collections en fonction des disciplines couvertes : histoire, géographie, politique, lecture et éducation civique (Lesebücher), religion, initiation aux sciences exactes et naturelles (Realien- und Sachkunde). Les manuels d’histoire y représentent le plus grand nombre, avec presque 3.000 ouvrages répartis sur trois collections : atlas historiques, manuels datant d’avant 1871 et manuels de la période 1871 à 1918. Les autres collections importantes concernent les manuels de géographie (plus de 1.300 ouvrages) et les Lesebücher (plus de 2.000), lesquels contiennent un choix de textes comme exercices de lecture et initiation à la littérature, mais qui étaient également, à travers leur contenu, un outil de l’éducation civique et morale des élèves. Signalons aussi les livres d’alphabétisation et d’apprentissage de la lecture (Fibeln ou ABC-Bücher). La bibliothèque numérique en contient un peu moins de 200 qui datent du 17e siècle jusqu’à 1918. Ils sont toujours utiles pour se familiariser avec les différents types d’écriture imprimée et manuscrite et leur évolution au cours du temps, à savoir l’écriture gothique (Frakturschrift) et l’écriture cursive (Kurrentschrift), dont la fameuse Sütterlinschrift introduite en Prusse à partir de 1911.

Otto Kubel, Emil Dickhoff, Ludwig Friedrich Göbelbecker, Großstadtfibel, Leipzig 1914, p. 49

On accède aux ressources en parcourant les collections, mais aussi à partir d’une liste des auteurs, titres d’ouvrage, lieux de publication et éditeurs, disponible sous l’onglet « Stöbern ». Pour une interrogation plus ciblée du fonds, l’onglet « Suchen » permet d’effectuer une recherche simple ou avancée. Pour découvrir autrement les ouvrages numérises, on peut également partir d’une visualisation de la totalité du fonds – notamment une ligne du temps et une carte interactive – qui permet une mise en relation de la date et du lieu de publication avec d’autres catégories comme la matière ou le niveau scolaire. Enfin, pour les manuels parus après 1945 jusqu’à présent ainsi que pour les ressources en provenance d’autres pays, le GEI a développé une base de données, le TextbookCat, qui ne donne pas un accès direct en ligne aux ressources, mais qui permet une interrogation du fonds selon des critères plus spécifiques que dans les catalogues de bibliothèque.


Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.