Les livres des XVIe et XVIIe siècles dans le fonds ancien de l’Institut historique allemand

Par Hélène Vassin

Outre sa collection d’ouvrages de recherches récents en histoire française et allemande, la bibliothèque de l’Institut historique allemand compte un large fonds ancien issus de deux généreuses donations.

La première donation a été faite par le comte Louis de Dreux-Brézé (1894-1980) en 1970 et contient 150 titres répartis entre 386 volumes((1)). Le comte a hérité ce fonds de livres des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle de la famille de sa femme, Anne-Marie d’Hunolstein (1896-1971)((2)). Cette ancienne famille de Trèves se sépare au XVIe siècle, et une partie de la famille quitte le Palatinat pour s’installer en Lorraine, créant ainsi la branche des Voués de Hunolstein. Cette donation comprend donc un certain nombre de titres sur la Lorraine, mais également la région d’origine de la famille Hunolstein (le Palatinat), l’histoire de l’Empire ainsi que diverses généalogies.

Quant à la seconde donation, elle est le fait de Fritz Alexander Trautz (1917-2001), un professeur d’histoire médiévale ayant travaillé dans les universités de Berlin et Heidelberg. Il tisse des liens avec l’ancien directeur de l’institut, Karl Ferdinand Werner, auprès duquel il étudie. Dès 1994, il fait dont d’une partie de sa bibliothèque (composée d’environ 100 000 titres) en léguant 1 500 livres, qui composent désormais le fonds Trautz. Il obéit à un système de classement différent des autres livres de la bibliothèque, mais n’en demeure pas moins un fonds exceptionnellement riche et varié. L’institut possède également dans ce fonds, 1500 livres qu’elle acquiert après la mort de Fritz Trautz. Cette donation étant la plus conséquente, la grande majorité des livres anciens en proviennent.

Le fonds ancien de l’institut compte ainsi au total près de 850 références de livres((3))pour la période comprise entre les XVIe et XVIIIe siècles, classés en fonction de leur siècle de parution puis de leur format. Ils complètent une collection d’ouvrages d’histoire, dans tous les domaines : histoire militaire, religieuse comme régionale.

Les divers formats des livres du fonds ancien, de l’in-folio au in-16°.

Les livres du XVIe siècle

Cette partie du fonds ancien ne comprend que treize références toutes issues du fonds Trautz. Elle est donc composée de livres latins d’Histoire ou de théologie, faisant état des grandes préoccupations de son siècle mais également des intérêts de son ancien possesseur. La majorité de ces livres sont en latin, et abordent la religion, son historiographie mais aussi son enseignement.

On trouve dans ce fonds, un usuel, le Decretum Gratiani (= Décret de Gratien), dans une édition annotée par Grégoire XII, pape de 1572 à 1585 (voir notice du catalogue). Composé au XIIe siècle, ce texte reste une référence dans l’apprentissage du droit dans les écoles et universités médiévales et modernes, car il regroupe divers textes apostoliques, patristiques ou décrétales papales. Il reste d’ailleurs la base du code de droit canonique établie en 1917.

Un titre cependant domine les autres : l’Ecclesiastica Historia : integram ecclesiae Christi ideam… (plus connues sous le nom de Centuries de Magdebourg) de Mathias Flacius, parue entre 1560 et 1567 (voir notice du catalogue). Cette œuvre est l’histoire de la religion chrétienne sur le temps long, évoquant tant ses personnages que ses grands évènements de l’Église. Cette grande entreprise est restée une référence pour la postérité puisqu’elle intervient durant la période de troubles religieux entre catholiques et protestants qui secoue l’Europe. Les auteurs de cet ouvrage sont des protestants allemands réfugiés en Suisse, à Bâle : leur but était sans doute d’apporter une certaine légitimité au nouveau courant chrétien et donner une nouvelle impulsion à l’écriture de l’histoire de l’Église. En se plaçant à contre-courant de l’Église romaine et de son historiographie, l’Ecclesiae Historia… devient un modèle de l’écriture luthérienne de l’histoire de l’Église. Sont présents dans les fonds de la bibliothèque de l’institut, les parties 1 à 3, et 5 à 11 de l’œuvre, originalement en treize volumes.

Tranche du volume compilant les parties 1 à 3 des Centuries de Magdebourg, 1560
Page de titre des Centuries de Magdebourg, tome compilant les parties 1 à 3, 1560

Les livres du XVIIe siècle

La partie du fonds ancien contenant les livres du XVIIe siècle se compose de 83 livres dans le catalogue.

Il est à noter qu’il est multilingue, se partageant entre allemand (19%), français (18%), latin (59%) et anglais (4%) : il n’est pas étonnant de voir les livres en latin primer ici. En effet, bien que l’impression en langue vernaculaire se soit grandement démocratisée au XVIIe siècle, la plupart des ouvrages ici abordent des disciplines savantes utilisant encore le latin.((4)) Pour preuve, il est possible de citer l’exemplaire du Corpus juris canonici… de 1614 (voir notice du catalogue), un usuel de la faculté de droit canonique : le latin reste la langue de la papauté et du savoir malgré tout. Il n’y a cependant aucune entrée littéraire dans cette partie du fonds, ce qui peut paraître étonnant au vu du grand foisonnement intellectuel et de la redéfinition des genres au XVIIe siècle. Cependant, cela reste cohérent avec la politique d’acquisition de l’IHA, dans la mesure où les collections de la bibliothèque sont spécialisées en histoire.

En conséquence, les livres de cette partie du fonds abordent pour la vaste majorité l’Histoire (ca. 62%), le droit, le domaine religieux, le droit canonique par exemple (ca. 16%). Ils abordent tout de même des sujets assez précis, dans le temps comme dans l’espace, comme la Schlesiens curieuse Denckwürdigkeiten… d’Andrer Theil, 1689 (voir notice du catalogue) ou l’Histoire des evesques de l’Église de Metz… de Martin Meurisse en 1634 (voir notice du catalogue).

Page de titre de la Schlesiens curieuse Denckwürdigkeiten... de 1689

Dans une perspective plus concrète, il est intéressant de constater que la grande majorité de ces livres, qu’ils soient en allemand ou non, sont imprimés dans des villes allemandes, avec un grand nombre d’impressions à Francfort. Cette ville connaît un grand rayonnement car elle devient, dès le début du XVIe siècle, un grand centre de production et de vente de livres : la foire aux livres de la ville est au XVIIe siècle la plus grande d’Europe. Cependant, environ 27% de ces livres sont imprimés à Paris, grand centre de production et de vente du livre en Europe au XVIIe siècle, ainsi qu’un foyer intellectuel de renom.

Cette partie du fonds est également composée de collections entières (ou presque entières) de livres d’histoire nationale ou régionale. Il est possible de prendre pour exemple l’Histoire générale des roys de France… (voir notice du catalogue) de Bernard de Girard de 1615, dont l’influence historiographique n’est pas à négliger : cette collection d’ouvrages et la première chronique de France (sur le temps long) en langue vernaculaire. L’édition de la bibliothèque de l’institut possède une version de ce texte complétée par La chronique de Louis XI et des escrits d’Arnaud le Ferron & de quelques autres autheurs iusques à Louis XIII, aujourd’huy regnant, une mise à jour de l’ouvrage initial de 1584. Il constitue une source d’intérêts pour l’étude de l’écriture de l’histoire à travers le temps. Dans ces collections, outre les volumes de références comme celui précédemment cité, on trouve également des rééditions d’œuvres médiévales comme, Les memoires de messire Philippe de Comines… contenant l’histoire des rois Louys XI & Charles VIII depuis l’an 1464 jusques en 1498, en 1682, par Denis Godefroy, historiographe de Louis XIV . Cet ouvrage fait état d’un renouveau d’intérêt pour l’écriture de l’histoire, que ce soit avec la nomination d’historiographe ordinaire du roi (une charge qu’occuperont Jean Racine et Nicolas Boileau-Despréaux dès 1677), que par la production de livres et la possession de ces titres au Grand Siècle.

Page de titre de la réédition enrichie des Mémoires de Philippe de Commynes… par Denis Godefroy en 1682

La partie du fonds ancien de la bibliothèque de l’Institut historique allemand qui contient les livres des XVIe et XVIIe siècles couvre des thèmes divers en histoire, comme en droit, et permet d’avoir un premier aperçu de l’historiographie, de l’histoire et de la religion. Cela permet de porter un regard différent sur les collections de l’IHA, qui tient normalement à disposition des ouvrages de recherches récents en histoire française comme allemande. Ces livres constituent une grande richesse ainsi qu’un potentiel champ de recherches sur la circulation d’imprimés allemands et la production multilingue des grands ateliers d’impression, pour la période moderne.
De même, ces ressources peuvent éclairer sur les intérêts matériels du livre : la comparaison d’impressions françaises, anglaises, allemandes et hollandaises de la même période, ainsi que l’étude de leur format ou des illustrations qu’elles peuvent contenir.

Livre avec ornements en fer
Gravure d’agrément dans un livre d´histoire régionale du Palatinat au XVIIe siècle
  1. Correspondance entre M. Ghislain Houzel et M. Werner Paravicini, 1997, documentation interne []
  2. Paravicini Werner, « Nos donateur, leurs livres », Bulletin de la Société des Amis de l’Institut historique allemand, 1997, 16-47 []
  3. Le catalogue répertorie aussi des articles tirés des livres du fonds. Je n’ai pas trouvé pertinent de les évoquer ici. []
  4. Martin Marie-Madeleine, « Le latin au XVIIe siècle : la France, rivale de Rome. » , Revue Des Deux Mondes (1829-1971), 1966, 575–86 []

dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

More Posts


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

Das könnte dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search